Interviews

Interview : Les Plumes Indépendantes

« Bonjour à tous. Aujourd’hui, j’ai le plaisir d’interviewer, Erika Boyer, fondatrice de l’association qui soutient l’autoédition, les Plumes Indépendantes. En autoédition, vous pouvez retrouver leur collectif d’auteurs « Il était une plume… ». Commençons cette interview !

Bonjour et merci d’avoir accepté cette interview. Vous êtes Erika Boyer, la fondatrice de l’association Les Plumes Indépendantes avec Loli Artésia. Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur vous ?

Bonjour et merci à vous ! Je suis auteur de littérature sentimentale et contemporaine et j’ai choisi l’auto-édition pour me publier car je suis très attachée à ma liberté, à mon indépendance. J’ai sorti mon premier roman en 2016 et quatre autres ont suivi jusqu’à aujourd’hui. Axées sur l’aspect émotionnel et la psychologie humaine, mes histoires dépeignent l’amour sous toutes ses formes et mettent en avant la diversité de notre monde, un sujet qui compte beaucoup pour moi.

Merci ! Maintenant, pouvez-vous nous présenter l’association ? Comment l’idée de créer cette dernière vous est venue à l’esprit ?

Loli et moi voulions toutes les deux faire quelque chose pour soutenir la littérature indépendante, aider à sa promotion et se regrouper avec nos collègues auto-édités. La création d’une association nous semblait donc être une bonne idée pour réaliser les projets que nous avions à l’esprit, alors nous l’avons fait !

L’association Les Plumes Indépendantes compte actuellement des auteurs, une correctrice, des chroniqueuses et un illustrateur. Une quarantaine de personnes qui croient en la qualité des œuvres littéraires publiées de manière indépendante, hors circuit traditionnel, et qui travaillent ensemble à partager cette pensée.

Notre objectif est d’aider les auteurs indépendants à être plus visibles, de montrer que la littérature indépendante, n’en déplaise à certains, est de la vraie littérature, et qu’il y a un réel intérêt à se pencher sur les livres auto-édités. De manière générale, nous essayons de promouvoir l’auto-édition, de la mettre en lumière.

Retrouvez l’interview complète sur le blog Univers Lectures !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *