Blog

Premier anniversaire de ‘À vol de souvenirs’ !

Le 1er décembre, c’est le jour où on commence les calendriers de l’Avent en attendant Noël, mais c’est aussi la date de sortie de mon tout premier recueil de poésie ‘À vol de souvenirs‘ ! Il fête son premier anniversaire, et j’ai donc décidé de faire mon article habituel pour l’occasion.

À vol de souvenirs‘, c’est un recueil qui comporte plus de 120 poèmes, une trentaine d’illustrations, 150 pages, et plus de 7 000 mots. C’est aussi un livre qui a réussi à collecter 2 632 € via une cagnotte et dont 77 exemplaires uniques ont été numérotés et signés pour quelques privilégiés.

C’est l’ouvrage que j’ai sûrement le moins vendu, car il n’était qu’en quantité limitée via un financement participatif, c’est aussi le plus court, mais c’est sûrement l’un des plus riches pour moi ♡

Je n’ai ni montage aesthetic ni histoire additionnelle à partager pour ce livre, contrairement aux autres, mais j’ai quand même un petit quelque chose pour marquer le coup…

Un jour, ce recueil aura un compagnon, une sorte de suite où je continuerai à raconter ma vie, peut-être la vôtre, et pour fêter l’anniversaire de ce livre, j’ai décidé de vous offrir quelques-uns des poèmes que vous retrouverez sûrement dans ce futur recueil de poésie. Vous comprendrez sûrement vite que les illustrations de ce livre-là seront cette fois des plantes et plus un oiseau… Mais ce n’est pas pour de suite, alors tout peut changer !

Je refuse de te cueillir
Entre mes doigts tu ne peux mourir
Laisse-moi pousser à tes côtés
Avec toi, voir le soleil se lever
Je nous donnerai chaque jour
Un peu d’eau, de terre et d’amour
Car il ne me faut pour fleurir
Que la beauté de ton sourire

↢ ↢ ↢ ↣ ↣ ↣ ↢ ↢ ↢ ↣ ↣ ↣

Qu’est-ce donc que cette plante
Qui doucement monte
Le long d’un mur ou muret
Ne souhaitant pas être grimpé ?

Pourquoi continue-t-elle
À s’accrocher désespérément
Au corps de cet homme cruel
Ne partageant pas ses sentiments ?

À cause de cette verte demoiselle
Les solides bois se moquent un peu
Ils disent que nous sommes celles
Qui ne peuvent vivre sans eux

Elle aurait sûrement mieux fait
De se hisser sur une gouttière
Quand on se frotte à un homme fier
On prend le risque de s’y piquer

↢ ↢ ↢ ↣ ↣ ↣ ↢ ↢ ↢ ↣ ↣ ↣

Tu es là en des temps définis
Trop souvent, je te pense partie
Mais alors tu me rappelles
Que tu es toujours ici et veilles

↢ ↢ ↢ ↣ ↣ ↣ ↢ ↢ ↢ ↣ ↣ ↣

Cet article est très court, mais j’avais quand même très envie de le faire pour marquer le premier anniversaire de ce livre si important pour moi… Merci à ceux qui m’ont soutenue dans ce projet et qui ont acheté ce recueil de poésie, ça compte énormément pour moi !

Si vous n’avez pas pu participer à la cagnotte l’an dernier et que vous aimeriez vous procurer ce livre, sachez qu’il m’en reste quelques exemplaires sur ma boutique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.