Blog

Retour sur la Foire du Livre de Bruxelles

J’ai récemment participé à mon premier événement avec ma maison d’édition, en tant qu’auteur de chez Hugo Publishing, mais aussi le premier depuis un long moment, même en indépendant, à cause du COVID. Aujourd’hui, je viens vous parler de ce magnifique week-end !

J’ai été invitée par ma maison d’édition à participer à la Foire du Livre de Bruxelles. Pour l’occasion, je suis allée en Belgique avec mes collègues, j’ai participé à une rencontre filmée et à une séance de dédicaces. Je vais le dire de suite, c’était absolument magique ! Je suis rentrée le cœur plein de joie et autres sentiments positifs, j’étais comblée. Et vu la période compliquée que je vivais, j’avais besoin de ce week-end.
Je vais essayer de vous raconter de manière chronologique ce voyage hors du territoire français, une sorte de rapport détaillé avec des choses pas forcément utile ha ha !

Il y a eu un avant, eh oui, tout ça se prépare ! Ça a commencé pour moi par pas mal d’interrogations parce que c’était mon premier événement avec Hugo Publishing (tous ceux de l’an dernier, ma première année chez eux, avaient été annulés à cause du virus), et je ne savais pas du tout comment cela fonctionnait. Fort heureusement, le duo de choc formé par Jessica et Célia (je vous ai déjà parlé de cette dernière, je pense, c’est mon attachée de presse ♡) a vraiment géré et a répondu à toutes mes questions.
Avant mon départ, j’avais donc mes billets de train, ma réservation d’hôtel et toutes les données importantes pour ne pas m’angoisser pendant ce séjour. Je suis d’un naturel stressé, mais les filles ont été vraiment géniales et ont tout fait pour que je ne ressente aucun stress. Je leur en suis super reconnaissante.

Pour préparer notre rencontre et parce que nous étions toutes un peu flippées par cette dernière, nous avons fait une visio quelques jours avant le départ. Célia, qui a animé cette rencontre, a posé les questions, Morgane (Moncomble) et Kalypso (Caldin), les deux collègues auteures avec qui j’allais vivre ce moment, et moi avons tenté de répondre. Ensemble, avec Jessica, on a préparé tout ça au mieux. On était quand même un peu angoissées et ça s’est peut-être ressenti sur la vidéo finale, mais je trouve qu’on a géré, franchement ! (Je vous en parle plus bas.)

Après ça, on a fait un petit test PCR pour pouvoir entrer sur le territoire belge, et vive la galère avec le jour férié pour avoir les résultats, et même pour prendre un rendez-vous… Il nous fallait un test datant de moins de 72 heures, mais un jour férié tombait au milieu, et moi, je partais dès le vendredi pour dormir à Paris. Épique ! Mais j’ai réussi ! Et j’ai ainsi pu partir pour un week-end de folie <3

Peu à dire sur cette journée, si ce n’est que pour une fois, je n’ai pas eu de problèmes de train ! C’est important de le préciser parce que je suis le chat noir de la SNCF. Si vous prenez un train avec moi, attendez-vous à un retard. Je porte la poisse… Eh bien, pas de problème ici ni pendant le week-end !
Une fois arrivée à Paris, j’ai mis quinze minutes à trouver mon hôtel qui se trouvait à deux minutes de la gare, merci mon GPS ! (Je suis pire que Soan, je crois… Pour le moment, seule ma collègue et amie Tia Wolff peut comprendre ce que cela signifie, mais vous comprendrez quand notre livre à quatre mains sortira.) Mais je l’ai trouvé et j’ai pu m’installer tranquillement. La suite était moins tranquille… J’ai eu des voisins de chambre un peu embêtants. D’un côté, de la musique, de l’autre, une femme qui criait. J’ai regretté de ne pas avoir pris mes boules quies… Mais à minuit, j’ai réussi à m’endormir ! J’avais prévu de me lever à 6 heures, alors j’étais heureuse de fermer enfin les yeux.

Petit déjeuner à l’hôtel. Normalement, je n’en prends pas, je pratique le jeun intermittent, mais comme je ne savais pas où nous allions manger le midi et que je suis très compliquée avec la nourriture, mais que je ne voulais pas embêter tout le monde, j’ai préféré mettre un truc dans mon estomac dès le réveil.
Douche, préparation, et j’étais prête à prendre le taxi que Célia avait réservé pour moi afin de me rendre à la gare du Nord où je l’ai retrouvée quelques minutes plus tard. Là, nous avons fait la connaissance d’un homme… gentil ? Il était sympa, mais un peu lourd ha ha ! Il nous a tenu la jambe un moment, mais ça nous aura occupées !
Après ça, nous avons retrouvé Jessica et Morgane. Kalypso se rendait en voiture avec son conjoint en Belgique, alors nous sommes parties à quatre.

Avez-vous pris un train de Lille vers Bruxelles ce samedi, avec un carré de femmes bruyantes ? Je plaide coupable, c’était nous. Quel bruit ! En descendant, j’ai dit aux filles « franchement, là, on était les gens que je déteste dans le train et que j’ai envie de tuer » ha ha ! Je suis désolée pour nos voisins, vraiment, mais on s’est bien amusées. On a parlé d’un peu tout et n’importe quoi, mais j’ai principalement eu des histoires drôles que les filles ont vécues. Un festival, de l’alcool, de la musique… je vous laisse imaginer comment elles vivent les soirées du Festival New Romance ! Il y a eu une histoire de mission commando de la part de Célia dans la chambre de Morgane aussi. Elles m’ont vendu du rêve avec leurs anecdotes !
Conclusion, je n’ai pas vu le temps passer. On a changé de train à Lille, et sans que je m’en rende compte, on était arrivées en Belgique !

Mes amies belges m’avaient prévenue, la météo, là-bas, c’est une drôle d’histoire. Il a pas mal plu, mais ça ne nous a absolument pas empêchées de manger en terrasse ! Un grand parasol pour nous abriter, et c’était bon !
Kalypso et son conjoint étaient là, puis Doro (éditrice chez Hugo New Way, l’éditrice de Morgane pour son dernier livre, mais les filles l’ont appelée par son surnom tout le temps, et au final, je ne connais pas son prénom !) nous a tous rejoins et nous avons pu profiter d’un petit verre et d’un bon repas, servi par un serveur fort charmant qui finira un jour dans l’un de mes livres, soyez-en sûrs ; ) Ami.e.s belges, allez manger au café des minimes, plaisir pour l’estomac comme pour les yeux et le cœur !

C’est à ce moment que mes appareils auditifs ont décidé qu’ils n’avaient plus d’énergie… J’avais oublié mon chargeur et j’ai donc perdu mes oreilles (c’est comme ça que je les appelle.) Cela a compliqué certaines choses (je vous en parle plus tard), mais ça n’a rien enlevé à ma bonne humeur !

Le temps est passé vite, si bien que c’était un peu la course pour arriver au lieu de l’enregistrement de la rencontre à l’heure. Mais on a réussi ! Victoire ! Un petit brossage de dent (Momo-chou (Morgane Moncomble) avait oublié sa brosse à dent, elle a fini avec mon dentifrice sur son doigt ha ha !) et nous voilà prêtes pour la rencontre.

Comme vous pouvez le voir sur la vidéo, il s’agit d’une rencontre autour de l’écriture et de la publication de la New Romance. Pendant plus de trente minutes, nous avons échangé sur le sujet avec les filles. On était toutes stressées (ça se voit peut-être), mais franchement, comme je le disais plus haut, je trouve qu’on a géré ! On a ajouté des choses qui n’étaient pas prévues, mais je suis super heureuse du résultat final. On a parlé avec notre cœur et on a pu exprimer des choses importantes, notamment au sujet de la mauvaise image de la romance qui n’a pas lieu d’être. Ça m’a fait du bien de pouvoir dire ce que je pensais de tout ça, plus ou moins, et de pouvoir exprimer que la romance est un vrai genre littéraire, pas un sous-genre, et un magnifique à travers lequel on peut aborder des sujets très importants ♡

Je suis contente, je ne crois pas avoir dit de bêtises. Pour l’anecdote, avant l’événement, j’avais dit aux filles que parfois je me demandais si je pouvais dire telle ou telle chose. J’ai un côté sans filtre et je parle avec mon cœur, ça peut parfois me jouer des tours. Les filles m’ont donné un conseil « si tu te poses la question, ne le dis pas », on en a pas mal ri, et au final, je crois que ça m’a permis de ne pas trop stresser et de ne pas faire de boulettes ha ha !

Après cet enregistrement, nous avons pris quelques photos, puis nous sommes parties vers la librairie où nous attendaient les lecteurs et lectrices !

Ce moment était tout simplement incroyable… (Je ne vous parlerai pas de la question un peu déplacée d’un monsieur, celles et ceux qui étaient présents savent, et ma réponse les a fait rire, alors prenons ça positivement ha ha !) Malgré ça, c’était incroyable comme séance de dédicaces. Je ne m’attendais pas à voir tant de monde. Je ne sais pas si c’est parce que je manque encore de confiance en moi ou si c’est pour une autre raison, mais j’ai été super émue de rencontrer tant de personnes, de signer tellement de livres. J’étais stressée, ma jambe tremblait, mais j’avais le cœur si plein de bonheur…
J’ai rencontré des personnes formidables, incroyables, des lecteurs et des lectrices que je connaissais déjà des réseaux sociaux, un avec qui je discute depuis super longtemps par mail, un de mon comité de lecture, une que je connais de l’époque où j’étais dans la fanbase SHINee France (ça remonte à très loin), mais aussi des lectrices que je n’avais encore jamais vues ou avec qui je n’avais encore jamais échangé.
J’ai reçu des mots adorables sur mes écrits, sur ma personne, tellement de gentillesse et d’amour… Vraiment, c’était merveilleux, extrêmement touchant et je suis encore retournée aujourd’hui. Je suis profondément reconnaissante ♡

J’ai adoré tous ces échanges, ces moments de rire, de partages. J’ai pris mon temps pour discuter avec tout le monde et pour faire des petites dédicaces personnalisées. Les filles m’ont dit que j’allais être sous l’eau au Festival New Romance, mais on a déjà convenu que je ne mangerai pas et ne dormirai pas s’il le fallait ha ha ! Les personnes qui viennent me voir font parfois de la route, la queue, je veux que chaque moment soit particulier, prendre le temps de parler avec celles et ceux qui en ont envie et graver chaque instant dans ma mémoire. J’ai beaucoup trop aimé cette séance de dédicaces pour écourter quoi que ce soit dans l’avenir à moins qu’on ne m’en laisse vraiment pas le choix.
Par contre, je prévoie la boîte de pansements, la prochaine fois, je tiens trop mal mon stylo, seulement deux heures de signature et j’ai eu une énorme ampoule ha ha !

Comme je vous l’ai dit plus haut, mes appareils auditifs m’ont lâché à midi. Je suis malentendante et je ne parviens pas à entendre ce qu’on me dit quand il y a un peu de bruit autour de moi (au-delà de deux ou trois personnes, vous me perdez.) Hors COVID, je parviens à m’en sortir en complétant les phrases en lisant sur les lèvres, mais là, c’était un peu compliqué… Tout le monde était masqué, mais surtout, il y avait des auteurs à côtés qui parlaient au micro, qui faisaient même de la lecture. Ça a été assez dur pour moi, mais par chance, j’étais placée tout à gauche de la table et j’ai pu demander à mes lecteurs et à mes lectrices de s’approcher pour me parler. Sans quoi, les échanges auraient été parfaitement impossibles… Merci à eux et elles pour leur compréhension ♡

Petite précision, entre chaque personne, je remettais mon masque (mes collègues aussi, je crois) et je demandais au lecteur ou à la lectrice si c’était OK que je le retire. Je ne me serais pas permise de ne pas en porter sans l’accord de la personne. Par ailleurs, comme je le disais plus tôt, afin d’effectuer ce voyager, j’ai dû faire un test PCR et si j’étais là, c’est qu’il était négatif. Je prends cette pandémie très au sérieux, n’en doutez pas…

Après ça, on est sorties, j’ai encore dit des trucs sans réfléchir aux filles ha ha ! Puis Momo-chou m’a rassurée en ne comprenant pas une blague de Célia, j’ai découvert que je n’étais pas la seule qui ne pigeait rien à l’ironie ou au sarcasme. On me charrie tellement avec ça que je me devais de le dire !

Notre taxi a eu du retard, super Jessica nous a donc fait courir pour attraper le train et franchement, c’était plutôt drôle. J’ai cru qu’on allait perdre Célia et Morgane (je les ai beaucoup taquinées avec la course, les marches qu’on a eu à monter, tout ça, on a eu de super discussions sur l’impossibilité de courir avec une forte poitrine ou sur le fait que le sport, c’est assise dans le canapé ou rien ha ha !), mais on a toutes survécu et on a pu rentrer à Paris ! Au cœur des discussions, SKAM ! Comme j’ai trop de saisons de retard, je n’ai pas participé à ces échanges. Moi, en ce moment, je suis à fond sur le hockey, de toute façon. Et que vois-je en revenant des toilettes, dans le train ? Un monsieur avec un sweat des Pens ! L’équipe que je soutiens ! J’avais moi-même un haut à leurs couleurs. J’étais très heureuse pour pas grand-chose ha ha !

Bref, retour tranquille, les filles ont encore géré en me commandant mon repas et mon taxi, puis j’ai regagné l’hôtel sereine pour y dormir.

Peu à dire sur ce dimanche, j’ai pris le train et je suis rentrée dans ma forêt retrouver ma petite famille. Comblée, heureuse, le coeur gonflé de bonheur, j’ai quitté la ville (précisons que je suis une fille de la campagne, je ne me sens jamais à l’aise très longtemps en ville) pour retrouver mon petit coin de paradis ♡

Vous l’aurez compris, je crois, mon passage en Belgique m’a comblée, je suis encore sur un petit nuage et je n’ai qu’une hâte, à présent, participer au Festival New Romance pour retrouver cette super team et rencontrer plus de mes collègues et des membres de ma maison d’édition ♡

Un grand merci à tous ceux et toutes celles qui sont venu.e.s et à tout le groupe formidable avec qui j’ai vécu cette journée, vous avez rendu tout cela magique !

6 pensées sur “Retour sur la Foire du Livre de Bruxelles”

  1. Callysse dit :

    Tu as l’ai d’avoir passé un super moment, c’est cool! J’espère avoir l’occasion de te rencontrer de nouveau un jour (cette fois j’oublierais ma timidité pour te dire plus qu’un bonjour, j’avais pas osé plus vu que tu étais à ce salon pour les autres auteurs des plumes et non pour toi 😅)

    1. Erika dit :

      C’était vraiment super ♡ J’espère aussi qu’on aura une autre occasion, et il ne faut pas hésiter parce qu’en vrai même si je suis là pour d’autres, je suis aussi dispo pour papoter, même quand je n’ai pas le temps, je me débrouille, je m’en fiche xD

      1. Callysse dit :

        J’avais lu et chroniqué un seul de tes romans à l’époque je crois ce qui explique que je n’ai pas trop oser te parler^^ Je note 😉

        1. Erika dit :

          Mais même si tu n’avais rien lu ou chroniqué, moi, ça ne me gêne pas :p Bon et maintenant, on se connaît un peu mieux quand même, alors la prochaine fois, on papote ! xD

          1. Callysse dit :

            Oui mais moi si lol. Effectivement, à la prochaine rencontre, j’hésiterais beaucoup moins 😘

          2. Erika dit :

            On se dit à la prochaine fois alors :p ♡

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.