Interviews

Interview par Jess

“En ce mois où la magie de Noël est partout, je vous propose d’en découvrir un peu plus sur Erika Boyer ! Autrice de nombreux romans, elle répond à mes questions avec passion.

Quel est ton livre préféré, que tu recommandes les yeux fermés ?

‘Aristote et Dante découvrent les Secrets de l’Univers’ de Benjamin Alire Saenz ♡ C’est vraiment mon livre préféré, je le trouve magnifique et si poétique… Je le recommande vraiment à tout le monde, sans exception, sans même demander quel genre littéraire la personne préfère, car je pense que les émotions qu’il transmet peuvent atteindre n’importe qui, qu’importe ses goûts en matière de littérature.

Quand as-tu débuté l’écriture ?

J’ai commencé à écrire très jeune, dès que j’ai appris à le faire, en fait. Mais je me suis mise à vraiment écrire des histoires fictives dans l’adolescence, via des forums RPG, puis d’écriture. Enfin, je me suis lancée dans l’écriture de mon premier roman fin 2015 / début 2016, si mes souvenirs sont bons.

Quel est le premier livre que tu as écrit (publié ou non) ?

Le premier livre que j’ai écrit est aussi le premier que j’ai publié : ‘Pardon’. J’ai écrit des textes avant ça, des fanfics aussi, mais on ne pouvait pas encore parler de roman. Mon premier véritable roman est donc celui que j’ai publié, qui marque aussi le début de ma carrière !

Qu’est-ce que tu aimes le plus lorsque tu te lances l’écriture ? Qu’est-ce que tu aimes le moins ?

Ce que j’aime le plus, c’est le fait de plonger dans une nouvelle histoire. C’est un peu comme ouvrir un nouveau livre en tant que lectrice. Je n’ai pas le sentiment que l’histoire vient de moi, c’est comme si les personnages dans ma tête me racontaient leur vie. Du coup, c’est une découverte de leur existence au fil de l’écriture. Puisque j’adore la lecture et que je suis d’un naturel curieux, débuter un nouveau projet est toujours plaisant et excitant pour moi.
Ce que j’aime un peu moins, c’est le stress que je m’inflige à moi-même (je travaille dessus, je me soigne ha ha !) en me demandant si je vais réussir à aller au bout du projet, s’il va tenir la route, s’il va plaire, s’il aura de la valeur… J’ai toujours un temps de doute quand je débute un nouveau manuscrit, jusqu’à ce que je finisse par me forcer à tout oublier pour simplement apprécier ce moment à moi avec mes personnages ♡”

Retrouvez l’interview complète sur le compte Instagram de Jess !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.