Blog

Y/CON 2018

Les 1er et 2 décembre, j’ai participé pour la première fois à la Y/CON, le salon de l’homo-fiction, en compagnie de l’artiste Eléonore Christien. Je vous propose maintenant de revenir sur l’événement !

Avant l’événement, je suis partie plusieurs jours chez des amis, à la montagne. J’ai profité de la nature (regardez la superbe photo à gauche), je me suis détendue, j’étais dans mon élément… autant vous dire qu’arriver ensuite à Paris, après neuf heures de train, équipée d’une valise, un sac de sport et un sac à main, tous bien chargés, n’était pas aussi bon. Fort heureusement, ma meilleure amie m’a aidée et j’ai pu atteindre le lieu où se tenait la Y/CON, sans trop d’encombres. La salle n’est pas idéalement placée, mais j’imagine que sa localisation est ce qui nous permet de ne pas payer un stand une fortune. (Pour vous donner une idée, nous avons payé 100 € les deux jours, pour un stand de taille raisonnable et avec des grilles derrière nous. 50 € chacune, donc. Quand on compare avec d’autres événements dans la capitale, ce n’est vraiment pas cher.) Les organisateurs ont cependant bien indiqué le chemin et malgré le chemin en monté, nous sommes arrivées entière et avons pu nous installer !

Sous le nom Plumes Vagabondes, Eléonore et moi étions à l’étage, au 13, passage du sucre d’orge. Nous nous sommes assez rapidement mises en place et avons pu nous tenir prête à accueillir les premiers visiteurs, malgré la fatigue, pour leur présenter notre travail, notamment notre projet commun : ‘La Traversée’ !

Je vais vous parler de la Y/CON en tant que visiteuse d’abord.
Je pense que c’est un très bel événement qui propose des activités vraiment intéressantes (notamment les conférences / tables rondes), où les visiteurs, exposants et le staff sont tous très sympathiques, et où on trouve plein de belles choses à acheter. Une charmante façon de finir pauvre !
Personnellement, je déplore la si faible quantité de F/F, surtout du côté des artistes indépendants. En tant que visiteuse, je suis déçue, en tant que professionnelle, je comprends, le M/M se vend beaucoup mieux, et puis, je n’avais pas de F/F, cette année, je n’en aurais que l’an prochain, si j’y retourne, alors je suis mal placée pour parler… Heureusement, Reines de Cœur était là et proposait des ouvrages F/F très tentants !
Sinon, beaucoup d’artistes variés et de choix de produits. Il y avait clairement une dominance mangas et illustrations type mangas, très colorées, très « visuelles », mais il y avait quand même pas mal de choix et beaucoup de choses superbes. En plus, la plupart des professionnels prenaient la carte bancaire, ce qui est génial pour les personnes comme moi qui n’ont jamais d’espèces.

Je suis reste raisonnable mais j’ai quand même acheté deux livres, de mes collègues : ‘Jäger’ d’Amheliie et Maryrhage, deux auteurs que je voulais absolument découvrir depuis longtemps, et ‘L’interdit’ de Mathias P. Sagan dont le thème me tentait énormément pour son côté tabou. Deux auto-édités, bien sûr, et trois noms connus dans le milieu que j’ai hâte de découvrir. Merci à eux pour leur jolie dédicace ♡ (Merci également à mon amie et correctrice, Caroline, pour ses jolis cadeaux !)

En tant qu’exposante, je pense que nous n’étions finalement pas bien placées. Notre allée était presque uniquement composée de stands d’illustrations alors que nos produits étaient plutôt de type romans. On attirait donc bien moins le regard et je pense qu’être entourées d’autres stands littéraires (comme j’ai vu dans une autre allée) aurait été mieux. Mais ce n’est de la faute à personne, cela m’a juste permis de réfléchir à ce que je ferai l’année prochaine pour mettre mon stand en valeur…
En dehors de ça, nous avons été très bien accueillies, il y avait toujours quelqu’un pour répondre à nos questions, nous avions le droit à du café, jus d’orange, thé tout au long de la journée et gratuitement… c’était vraiment sympa.


Deux superbes cosplays de Sailor Moon et Yuri on Ice, et ma super Pauline avec ‘La Traversée’ !

Il y avait beaucoup de monde, tant le samedi que le dimanche, et nous avons plutôt bien vendu, bien que moins que ce que je pensais. Mais j’ai remboursé le stand et probablement le déplacement (que je ne compte pas vraiment dans mes frais puisque j’allais aussi voir des amies), c’est tout ce qui compte ! J’ai également pu voir plusieurs de mes lecteurs, certains venus spécialement pour moi et d’autres qui ne s’attendaient pas à me voir mais qui sont passés et ont dit à leurs amis en pointant ‘Sous le même ciel’, « Je l’ai lu ! Il est tellement bien, j’ai tellement pleuré ! » haha. J’étais surprise mais touchée de voir ça.
Je regrette cependant le choix de date de la Y/CON. L’événement est tombé en même temps que Montreuil et la plupart de mes lectrices étaient à ce grand salon, impossible pour elles de venir me voir, du coup. C’est triste sur le plan émotionnel, parce que j’aurais aimé les voir, mais aussi sur le plan des ventes car ce sont autant de personnes qui auraient sûrement acheté mes livres. J’espère que l’an prochain, ça ne tombera pas au même moment !

C’est fort probable. Si les résultats ont été moins bons que ceux attendus, ils restent corrects et j’ai trouvé l’expérience fort sympathique. De plus, maintenant que j’y ai été, je vois un peu mieux ce qui marche ou non, ce qui attire le regard, etc. Nous envisageons d’y retourner avec l’association Les Plumes Indépendantes, avec les auteurs Antoine Delouhans et Flore Avelin qui écrivent tous les deux sur des thèmes du salon : F/F et polyamour. C’est donc une affaire à suivre ?

Merci à toutes les personnes qui sont venues me voir, à celles que j’ai rencontrées sur place (collègues auteurs, charmants inconnus cosplayeurs et lecteurs), et bien sûr, aux organisateurs qui ont fait du très bon travail. C’était une bonne première expérience pour moi et j’espère pouvoir réitérer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *