Interviews

Vous prendrez bien un café avec moi…

« Bonjour à tous,

J’ai voulu mettre à l’honneur une auteure de talent, dont je viens de terminer le premier roman, « Pardon » : Erika Boyer.

Je lui ai donc proposé de nous retrouver, pour discuter de son roman, et de son expérience d’auteure, comme si nous allions prendre un café, pour échanger quelques minutes, avant de nous en retourner à nos vies respectives. Une parenthèse de découverte, qui j’espère, vous ravira autant que moi.

Je vous laisse donc découvrir Érika :

Merci Érika de bien vouloir prendre le temps de ce café avec moi, afin que nous puissions parler de toi, de ton activité d’auteur indépendante, et aussi de Pardon, que je viens de terminer.

Merci à toi de prendre du temps pour moi.

Pour commencer, une question très intime. Je rougis presque d’oser te la poser… 😳 tu prends du sucre dans ton café ?

Dois-je être honnête ? Je ne bois pas de café, j’ai accepté seulement pour ne pas te blesser… Je prendrai donc le sucre, sans le café !

Mais c’est qu’elle est difficile en plus… 😉

Alors, Pardon est ton tout premier roman. Tu as choisi d’aborder un thème sensible, avec une délicatesse étonnante, et je me demandais quel avait été le déclic qui t’a donné envie d’écrire cette histoire ? En résumé, quelle est la Genèse de ce roman ?

Merci pour le compliment !

Je voulais lire une histoire d’amour entre un frère et une sœur. C’était une lecture qui me donnait envie parce que je me disais que l’aspect psychologique serait probablement très intéressant et qu’il y aurait forcément beaucoup d’émotions. Malheureusement, je n’en ai pas trouvée. Je pense que mes termes de recherches n’étaient pas les bons et finalement, tant mieux parce que c’est mon incapacité à trouver un tel ouvrage qui m’a poussée à l’écrire ! Un « Pourquoi tu ne l’écris pas toi-même ? » glissée par une amie d’enfance, un fort désir de reprendre l’écriture que j’avais malheureusement dû arrêter par manque de temps et une envie de dépeindre un amour unique et voilà comment je me suis lancée dans l’écriture de ‘Pardon’.

Retrouvez l’interview complète sur le site des Indéchaînés !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *