Blog

Bye 2019

Comme tout le monde, je dis au revoir à 2019 et je suis prête à accueillir 2020 (enfin, c’est plutôt elle qui m’accueille…) ! J’ai déjà fait une vidéo bilan de 2019, et jeudi, je publierai une vidéo « prévisions 2020 », alors pour éviter le côté redondant, j’ai décidé de faire un article un peu différent… Puisqu’il y a douze mois dans une année, je vais revenir sur douze choses positives qui me sont arrivées en 2019, qu’elles soient personnelles ou professionnelles !

C’est la première chose que je mentionne car c’est sûrement la plus importante pour moi, plus encore que la prise de confiance en moi dont je vais parler après (même si c’est étroitement lié). Sans respect de soi, rien ne peut aller. Jusqu’ici, j’avais tendance à m’oublier pour les autres, à ne pas m’écouter, et à trop vouloir faire plaisir aux gens, je finissais par ne plus me respecter et souffrir. Finalement, je devenais une autre (ceux qui ont lu mon recueil de poésie ‘À vol de souvenirs‘ comprendront mieux encore ce point) qui ne me satisfaisait pas. Aujourd’hui, je prends le temps de m’écouter réellement et de faire ce qui est bien pour moi. J’ai fait de moi ma priorité et j’ai arrêté de manquer de respect à celle que je suis. Je crois que c’est vraiment mon plus grand accomplissement de 2019.

Comme je l’ai dit dans ma vidéo bilan de 2019, signer avec ma maison d’édition, Hugo Publishing, a été une de mes meilleures décisions professionnelles en 2019. Je suis heureuse d’avoir attendu avant d’accepter un contrat avec une maison d’édition et je suis heureuse d’avoir signé avec celle-ci. J’adore travailler avec mon éditrice et j’ai déjà gagné beaucoup grâce à cette décision, que ce soit en expérience, en qualité de travail ou même en lectorat (alors que le livre n’est pas encore sorti). Il n’y a vraiment que du positif et j’ai hâte de continuer l’aventure en 2020 !

En 2019, j’ai arrêté de détester celle que j’étais et j’ai appris à m’aimer. J’ai appris à me trouver belle sans maquillage, à aimer mon corps en dépit des choses que je ne trouve pas jolies, à apprécier mes qualités et à accepter que j’aie des défauts, mais que ça ne fait pas de moi un monstre pour autant. J’ai gagné en confiance juste en décidant que cela suffisait, qu’il y en avait marre de perdre du temps à me critiquer et à me rabaisser, je laisse ce plaisir à ceux qui s’ennuient assez pour passer du temps à dire du mal de moi. En 2019, j’ai décidé que j’allais m’aimer telle que j’étais et j’ai réussi ! (Même si cela reste un travail au quotidien, je ne dis pas que c’est toujours facile ha ha.)

Cette année, je me suis prouvée que je n’étais pas uniquement auteur de romance, mais que j’étais aussi capable d’écrire autre chose. J’ai écrit le premier tome de ma saga fantasy, un univers riche qui me passionne mais qui m’effrayait aussi parce que j’avais peur de ne pas être à la hauteur et l’écrire m’a prouvé que j’en étais capable. Je me suis aussi essayée à la poésie et j’ai même pris mes crayons (enfin, ceux d’une amie et ma tablette ensuite ha ha) pour illustrer le tout et publier mon recueil ‘À vol de souvenirs‘ ! Je me suis ainsi prouvée que je n’étais pas confinée à un seul genre et que je pouvais écrire ce que je voulais, tout ce que je voulais ♡

Deux nouveaux tatouages ont rejoint mes cinq premiers : un sur le dos et un sur la cuisse (je vous le montrerai mieux en 2020). Je suis amoureuse des tatouages (quand vous lirez Promesse tenue, ne vous demandez pas d’où Sandy tient cet amour pour les tatouages…) et je suis heureuse d’avoir fait ces deux nouvelles pièces qui ont énormément de sens pour moi. Je suis un peu embêtée car cela m’empêche du coup de donner mon sang pendant un moment (il faut attendre quatre mois après un tatouage pour pouvoir donner son sang), mais je suis heureuse de les avoir et ils font partie de mes meilleures choses de 2019 !

En dépit de la faible fréquentation liée aux lieux et au fait que l’événement est encore récent, je peux dire que je suis très fière d’avoir organisé avec Loli Artésia le deuxième tome du salon des Plumes Indépendantes ! Je suis fière de mes idées et du travail que nous avons accomplis, du rendu final de ces mois de boulot avec elle ♡ C’est pour moi une réussite et ça fait vraiment du bien au coeur de voir le résultat, le jour J. J’espère que je serai tout aussi heureuse de ce que nous ferons pour la troisième édition ; )

Je ne sais pas si je peux vraiment dire que je suis minimaliste, il paraît que pour ça, il ne faut pas avoir plus de trente livres, et ça, c’est impossible pour moi ha ha ! Mais en tout cas, je ne suis plus maximaliste. J’ai vidé toute ma maison pour ne conserver que ce qui me rendait vraiment heureuse ou qui m’était utile, et j’ai totalement revu ma manière de consommer, et quel bonheur ! Je ne dépense plus pour combler un manque émotionnel, je dépense pour des choses qui me rendent vraiment heureuse et je sais aujourd’hui trouver le bonheur ailleurs que dans mes biens matériels, et je peux vous dire que ça fait toute la différence. Je suis bien plus heureuse depuis que j’ai compris ça, que j’ai réalisé que c’était ce qu’il me fallait…

Ce n’était pas vraiment un salon, pas même un événement littéraire en fait, mais cela revient au même : j’ai fait un événement seule, en tant qu’auteur ! Avant, je ne me sentais pas assez à l’aise, pas assez en confiance, et j’avais besoin d’être avec mes collègues pour ne pas me sentir mal ou être désemparée, c’était une véritable angoisse de me confronter seule au public. Je n’arrivais pas à imaginer faire une séance de dédicaces toute seule ou quoi que ce soit d’autres, j’avais besoin de quelqu’un. Mais en 2019, je me suis prise par la main et j’ai décidé qu’il était temps d’y arriver alors suite à l’invitation de la famille Boyer (oui, nous avons le même nom, mais nous ne sommes pas de la même famille, ça aurait été trop simple sinon ha ha), j’ai fait mon premier événement seule : Les journées gourmandes au Château du Cros, et j’en suis heureuse et fière ♡

Ce point rejoint celui du haut où je dis que j’ai appris à m’aimer, mais il reste un peu différent quand même, car là, je parle de confiance en moi en tant que personne, mais aussi en tant qu’auteur. Je ne ressens plus le syndrome de l’imposteur, aujourd’hui, je dis avec certitude, sans rougir, sans avoir l’impression de mentir que je suis auteur, que j’écris et que je le fais bien. Je ne suis pas prétentieuse pour autant, je sais que j’ai encore à m’améliorer et je le fais, j’y travaille chaque jour pour proposer un meilleur contenu à mes lecteurs, je sais que je ne plairai jamais à tout le monde non plus, mais je ne laisse plus les avis négatifs décider pour moi : je suis un auteur professionnel et je mérite ce titre. C’est un grand pas pour moi, un immense, si on compare avec mes pensées d’il y a trois ans (quand j’ai débuté ma carrière) et je suis extrêmement heureuse d’en être arrivée là. Tout ça, je ne le dois pas qu’à moi, je le dois aussi aux gens qui m’entourent, comme vous, lecteurs, mais j’en parle plus bas ; )

J’avoue tout, j’ai fait partie de ces gens qui se demandaient pourquoi certains se faisaient du mal à courir régulièrement, pourquoi ils s’infligeaient une telle souffrance… Je plaide coupable ! Mais cette année, après mon opération du nez qui me limitait pas mal pour le sport et l’obligation de résilier mon abonnement à la salle de sport parce que cette dernière était trop loin de chez moi (c’est le problème quand on est perdue en forêt ha ha), j’ai décidé de me mettre à courir pour la première fois. J’ai cassé mon nez quand j’avais dix ans, je crois, et depuis, j’étais dispensée d’endurance. Je faisais du sport, mais j’étais incapable de faire de l’endurance ou de l’athlétisme, je ne pouvais pas gérer ma respiration et je paniquais. Plus de dix ans après, j’ai subi une opération pour remettre tout ça en place et j’ai voulu voir si je pouvais courir, à présent. La réponse est oui ! Je peux et j’y ai vraiment pris goût, c’est comme de la méditation pour moi et ça me permet de m’entretenir. Maintenant, je marche 1 h 30 chaque matin et un jour sur deux, je retire 30 minutes de marche pour en courir 20. Encore une de mes meilleures décisions de l’année (je vous autorise à dire que je suis folle, j’ai fait pareil pour d’autres) car cela me fait vraiment un bien fou ♡

En 2019, j’ai constaté une véritable évolution dans ma carrière. J’imagine que c’est très lié à mes résolutions personnelles, à toute ma remise en question, car tout est connecté… Grâce à mon travail avec mon éditrice, j’ai pu mettre le doigt sur certaines de mes lacunes/faiblesses, mais également voir comment améliorer certaines choses dans ma façon de travailler pour mes publications en auto-édition (le nombre de relectures, par exemple). J’ai gagné beaucoup de lecteurs et j’ai vu mes ventes décoller plus aussi. J’ai trouvé un équilibre dans mon planning de travail grâce au Camp NaNoWriMo qui m’a fait réaliser que j’avais besoin d’écrire de manière régulière et que me fixer des objectifs m’aidait énormément. En d’autres mots, je me sens parfaitement équilibrée à présent et travailler est encore plus plaisant qu’avant, je le fais plus sereinement et je suis heureuse de voir cette évolution ♡

J’ai gardé le meilleur pour la fin, même si c’est une évidence : cette année, j’ai rencontré des gens formidables. Des lecteurs, des collègues auteurs, des professionnels de l’édition, des amis… J’ai fait de superbes rencontres et même si c’est difficile pour moi de discuter régulièrement avec tout le monde, je fais de mon mieux pour être présente car j’adore échanger avec toutes ces personnes, avec vous. Après l’écriture, c’est ce que j’aime le plus dans mon métier : pouvoir échanger avec les gens. J’aime le relationnel, j’aime découvrir de nouvelles personnes et discuter avec elles, et cette année a été riche en belles rencontres qui m’ont donné la force de continuer à avancer même quand ça n’allait pas !

↢ ↢ ↢ ↣ ↣ ↣ ↢ ↢ ↢ ↣ ↣ ↣

Il s’est passé plein de choses en 2019 et j’ai dû en oublier, mais ça ne veut pas dire que ça n’a pas compté pour moi, je vous assure… En tout cas, merci à tous d’avoir été à mes côtés cette année et de m’avoir permis d’en faire quelque chose de beau ♡ On remet ça en 2020 ? ; )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *